Je vous partage l’interview que j’ai eu récemment

avec Zelles o féminin, la vidéo suivra…

J’aide les femmes à oser entreprendre, à sortir du bois comme j’aime le dire à développer leur potentiel et à transformer leur vie en rayonnant encore plus.

D’où vient l’expression sortir du bois ?

Je l’utilise car il me semble que certaines femmes ont difficiles avec la visibilité.  C’est soit pour des raisons familiales (personnes timides) soit pour des raisons karmique ou transgénérationnel.

Il y a une énorme peur d’être visible, c’est comme une peur viscérale, c’est un danger.

C’est aussi bien dans la vie privée que dans la vie professionnelle.  Je ne sépare pas les domaines, je dis que tout est dans tout .  Et on retrouve des similitudes dans les domaines qui ne sont pas en apparence concerné.

Comment t’y prends-tu pour les encourager à être

plus visible ?

Je travaille avec les constellations familiales pour le transgénérationnel et aussi avec la lecture des mémoires akashiques pour ce qui est karmique.

La compréhension de notre histoire et d’un vécu ou le fait d’être visible a été un danger parfois mortel.  Une fois que nous avons mis de la lumière la dessus, il devient alors plus facile d’oser se montrer et surtout ses talents au grand jour.

Quel pourrait être un signe pour toi qui montre cette peur de la visibilité ?

Un des signes pour moi, c’est le fait de se former continuellement sans oser passer à l’acte, sans oser s’affirmer dans ce pourquoi on s’est formé.  Je rencontre des clientes qui  n’osent pas se lancer, elles se sentent incomplètes et l’excuse, c’est” je ne suis pas assez formée”, “je ne suis pas prête”. Evidemment, il faut une base pour commencer quelque chose, mais une fois que la base est là, se trouver des excuses ne fera pas avancer la personne.

Deux conseils pour avancer dans la visibilité.

Deux conseils subtils qui peuvent paraître contradictoires mais qui sont  complémentaires.

1-Eviter de se comparer.  J’accompagne beaucoup de clientes qui se comparent, qui trouvent que les autres sont plus avancées, qu’elles sont plus à l’aise. Chez certaines personnes, cela, vient appuyer le complexe d’infériorité. C’est important de travailler l’estime et la confiance en soi.

2-Trouver un modèle,  choisir un modèle qui vient nous toucher, il y a de tout comme accompagnant,, des jeunes, des vieux, des femmes, des hommes, des personnes sportives, des personnes qui méditent, qui font attention à leur alimentation, spirituelles, bref de tout…. Et au début, si  on ne sait pas comment faire, oser faire comme la personne qui nous inspire, s’imprégner de sa manière d’être et de son savoir-faire va nous aider à avancer, à oser…