Après quelques jours de vacances à la côte d’Opale et suite à des promenades quotidiennes, je me suis fait la réflexion en essayant de suivre les traces d’autres promeneurs, marcheurs,… une évidence pour moi m’est venue.

Pleins de pensées m’ont traversé.

Au début, je trouvais cela amusant, je me trouvais un peu comme une petite fille. J’étais curieuse de l’état d’esprit des personnes, leur cadence… Les empreintes étaient légères, d’autres étaient bien enfoncées, j’imaginais, le poids de la personne.

C’est devenu vite inconfortable dans mon corps, mes genoux me faisaient mal, mes hanches aussi… Je n’arrivais plus à avancer d’une manière fluide, équilibrée, cela n’allait plus.  



Alors êtes-vous confortable quand vous marcher sur les traces de quelqu’un d’autre ? 

Ben oui, au début, c’est l’émulation et après, on stagne,  on n’avance plus. 

Par contre, si on se donne la joie d’être une pionnière, c’est certain, on marche toute seule au début, c’est accepter de tracer le chemin, peut-être qu’un certain moment, d’autres suivront nos pas, pour marcher son propre chemin. 

Pour être passée par là, je vous aide à libérer vos croyances limitatives, celles qui vous empêchent d’être entièrement vous, complètement assumé et accepté. 

Je vous propose maintenant des formules d’accompagnement sur un plus long terme, je suis à votre disposition pour tous autres renseignements, je me ferai un plaisir de vous renseigner et de vous accompagner.

Merci de votre confiance.
Avec tout mon cœur,
Chantal

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *